Un rapport du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie avance le scénario d’une « grande Sécu »

La piste de réflexion d’une « grande Sécu » mettant fin aux tickets modérateurs couverts aujourd’hui par les complémentaires. 

Le Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance-maladie réfléchit à un redécoupage des responsabilités entre la Sécu et les complémentaires santé. La piste d’une extension du remboursement à 100 % par le régime obligatoire est notamment étudiée. 

Le Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance-maladie (HCAAM) planche, à la demande du gouvernement, sur l’articulation entre l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) et les complémentaires (AMC). Parmi les pistes de cette réflexion, celle d’une « grande Sécu » mettant fin aux tickets modérateurs couverts aujourd’hui par les complémentaires. 

« C’est une chimère illusoire sous-tendue par l’agenda caché d’un bouclier sanitaire », s’est récrié Éric Chenut, le nouveau président de la Mutualité française.

En effet, mutuelles, institutions de prévoyance et assurances privées ont commencé un lobby en faveur du statu quo en multipliant les sondages pro domo. Ainsi, selon une enquête BVA que l’Association pour le développement de l’assurance française vient de rendre public, 80 % des Français et 81 % des professionnels de santé considèrent que « le système de santé, tel qu’il est organisé aujourd’hui, alliant Assurance-maladie obligatoire et complémentaires santé permet d’être sûr que soi ou ses proches pourront être soignés quoi qu’il arrive ». En outre, 59% des Français et 58% des soignants voudraient « conserver à l’avenir un système de copaiement entre l’Assurance-maladie et les complémentaires santé pour garantir la liberté du parcours de soins, quitte à devoir payer une partie de la dépense ».


(source : Veronique Hunsinger – Le Quotidien du Médecin)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut