Les CH de Millau et de Saint-Affrique regroupés sur un site unique

Les centres hospitaliers de Millau et de Saint-Affrique vont être regroupés sur un site unique à Saint-Georges-de-Luzençon.

Les CH de Millau (130 lits et places de médecine, chirurgie et obstétrique, MCO) et de Saint-Affrique (50 lits et places MCO), distants de 28 km, font face à d’importantes difficultés financières et sont placés sous administration provisoire jusqu’au 2 juillet 2020.

Le projet de les regrouper dans un hôpital médian est soutenu depuis plusieurs années par des élus locaux et l’agence régionale de santé. Il doit permettre de diminuer les coûts de gestion, mutualiser les équipes médicales et empêcher la concurrence entre les deux établissements, dans un territoire rural à l’activité atone et confronté à des difficultés de recrutement.

Agnès Buzyn, la ministre de la santé, qui a pris cette décision à quelques jours de Noël, considère le projet comme « urgent » et souhaite « qu’il puisse entrer dans une phase de démarrage opérationnel au cours de l’année 2020 avec le début des études de conception de l’opération principale ».

Le coût des travaux est estimé à 40 millions d’euros, auxquels il faut ajouter l’aménagement des deux maisons hospitalières pour une somme estimée environ à 15 millions d’euros.

Agnès Buzyn a chargé le directeur général de l’ARS Occitanie, Pierre Ricordeau, d’élaborer un dossier détaillé complet d’investissement d’ici à fin 2020 qui devra comprendre le schéma et le calendrier de construction et la trajectoire de la phase transitoire jusqu’à la mise en oeuvre.

Le nouvel hôpital sera construit à Saint-Georges-de-Luzençon (Aveyron), une petite commune entre Millau et Saint-Affrique. Cette plateforme réunira les compétences des deux hôpitaux avec un service d’urgence, un pôle d’activités chirurgicales, un pôle d’activités de médecine avec de nombreuses spécialités, un pôle de périnatalité avec la maternité. Il devra être en mesure « d’organiser des filières de soins territoriales et de jouer son rôle d’hôpital de recours et d’appui au recrutement des compétences médicales ».

 

(Source : APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut