SOS Médecins se bat pour la revalorisation des visites à domicile

SOS Médecins appelle à une journée nationale de mobilisation, avec probablement un arrêt total de l’activité, afin d’obtenir des revalorisations des visites à domicile pour ses médecins.

Un neuvième avenant, signé fin juillet entre l’Union nationale des caisses d’assurance maladie et plusieurs syndicats de médecins libéraux prévoit, entre autres, d’étendre aux patients de 80 ans et plus en affection de longue durée (ALD), la visite longue et complexe (VL), valorisée à hauteur de 70 € (60 € de consultation + 10 € de majoration de déplacement), réalisée par le médecin traitant au domicile du patient, à raison d’une fois par trimestre par patient. SOS Médecins avait dénoncé, dans un communiqué début août, la « provocation » de cet avenant, son président rappelant que les professionnels de SOS Médecins n’ont pas droit de coter cette visite longue (VL). Lors d’une assemblée générale extraordinaire, la Fédération a adopté plusieurs résolutions : la première vise à porter à 57,60 € les visites à domicile effectuées dans un délai rapide (4h) en journée. Cela correspondrait à l’ajout de la majoration d’urgence (MU, 22,60 €) à la visite et la majoration de déplacement actuellement valorisées à 35 €.

Le président de SOS Médecins rappelle que cette majoration (MU) avait été accordée durant la crise Covid pour les médecins intervenant dans les établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes. Elle revendique également une indemnité de déplacement  unique quel que soit l’horaire.

Le président de SOS Médecins a en effet rappelé qu’une visite la nuit de 20h à minuit et de 6h à 8h est facturée seulement 3,5 € de plus qu’une consultation dans les points fixes à ces mêmes horaires. La même différence est observée entre la visite et la consultation les week-ends (samedi après 12h) et jours fériés. La Fédération demande que le soir et le week-end cette majoration soit au minimum de 10 €.

Deuxième résolution, SOS Médecins souhaite que ses médecins puissent bénéficier de l’avenant 9, lorsqu’ils interviennent auprès des patients présentant les caractéristiques requises.

Afin de faire entendre ses revendications, la fédération SOS Médecins France appelle à une journée nationale de mobilisation avec probablement un arrêt total de l’activité sur l’ensemble du territoire, et précise que cette journée pourra être renouvelable, selon l’évolution du dossier. Elle n’a pas souhaité donner de date pour cette mobilisation, car le préavis sera, selon elle, très court.

(source APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut