Albi : la clinique Toulouse-Lautrec étend l’ouverture de son service de soins non programmés

ALBI – La clinique Toulouse-Lautrec a étendu l’ouverture de son service de soins non programmés au samedi « en plus de la semaine », a annoncé vendredi l’établissement dans un communiqué.

L’établissement (179 lits et places de chirurgie et médecine, sans service d’urgence) a été racheté à Elsan fin 2018 par le groupe régional d’hospitalisation privée Clinipole.

Ce « service médicalisé de premiers secours (SMPS) » accueille des patients pour des consultations non programmées avec un médecin généraliste. A l’issue de la consultation, celui-ci peut demander des examens complémentaires « et/ou » orienter pour avis vers un médecin spécialiste ou décider d’une hospitalisation, explique la clinique Toulouse-Lautrec.

L’établissement « dispose d’un plateau technique complet (imagerie médicale avec scanner, laboratoire d’analyse, bloc opératoire) et de dernière génération permettant une prise en charge rapide et globale de pathologies multiples », poursuit-elle.

L’ouverture du service, désormais étendue du lundi au samedi, a été rendue possible par le « recrutement d’un nouveau médecin généraliste ». L’équipe médicale du service compte maintenant 3 généralistes et 3 infirmiers, rapporte la clinique. Cela répond par ailleurs « aux besoins de la population » du bassin albigeois, en complément des urgences du centre hospitalier (CH) d’Albi.

 

URPS Médecin d'Occitanie Infos santé
Défilement vers le haut