Les députés approuvent l’inscription du droit à l’IVG dans la constitution

L’assemblée nationale a approuvé en première lecture, jeudi 24 novembre en fin d’après-midi, le principe de l’inscription dans la constitution de la garantie du droit à l’interruption volontaire de grossesse.

La mesure a été approuvée par 337 voix pour (Renaissance, Modem, Horizons, LFI-Nupes, GDR-Nupes, socialiste-Nupes, écologiste-Nupes, une majorité du groupe Rassemblement Rational et des Républicains), 32 contre (quelques députés LR et RN) et 18 abstentions (principalement RN et LR). « La loi garantit l’effectivité et l’égal accès au droit à l’interruption volontaire de grossesse » selon l’article unique.

Plus de 600 amendements avaient été déposés sur le texte, dont une grande partie émanait de l’opposition de droite (les Républicains) et d’extrême-droite (Rassemblement National).

Les députés ont repoussé des amendements visant à inscrire dans la constitution la clause de conscience des professionnels de santé et à proscrire la gestation pour autrui.

(source APMnews)

Défilement vers le haut