Le taux d’hospitalisation doublé avec le variant delta

Les trois quarts des patients hospitalisés n’étaient pas vaccinés

Le taux d’hospitalisation pour Covid-19 apparaît deux fois plus important pour les infections liées au variant delta du covid-19 par rapport au variant alpha, selon une étude britannique publiée dans Lancet Infectious Diseases.

L’étude portant sur plus de 43 000 cas de Covid-19 survenus entre fin mars et fin mai au Royaume-Uni a cherché à caractériser la sévérité du variant delta en comparant le risque d’hospitalisation associé au Covid-19 lié aux variants delta et alpha. Dans cette cohorte de 43 000 personnes infectées par les variants alpha (plus de 34 300) ou delta (près de 8 700) du Covid-19, l’âge médian était de 31 ans et 2,3% des personnes infectées par delta, versus 2,2% de celles infectées par alpha, ont été admises à l’hôpital dans les 14 jours suivant la réalisation du test diagnostique. Cela correspond à un risque d’hospitalisation multiplié par 2,3 avec le variant delta.  Le risque d’hospitalisation ou passage aux urgences était quant à lui supérieur de 45%. Les trois quarts des patients hospitalisés n’étaient pas vaccinés et 24% l’étaient seulement partiellement. L’analyse n’a pas fait émerger de différence significative parmi les personnes vaccinées en termes de risque d’hospitalisation en fonction du variant. Ces données indiquent qu’en l’absence de vaccination, le variant delta impacte plus le système sanitaire que le variant alpha.

(Source : APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut