Le Centre Hospitalier de Béziers veut rendre le travail attractif

La priorité du Centre Hospitalier de Béziers est de parvenir à recruter des médecins et des soignants en garantissant notamment l’équilibre entre vie professionnelle et privée, a expliqué à APMnews son directeur, Philippe Banyols.

Philippe Banyols a pris ses fonctions en janvier après avoir dirigé pendant près de 10 ans le CH Léon- Jean-Grégory de Thuir, spécialisé en psychiatrie.

« J’ai plusieurs priorités depuis mon arrivée, c’est d’abord le recrutement médical et soignant », a-t-il déclaré. Cependant, « pour correctement recruter, il faut qu’on arrive à garder nos médecins ».

Pour recruter à l’extérieur, « nous essayons de travailler à une gestion très prévisionnelle des emplois médicaux dans le cadre d’un partenariat avec le CHU de Montpellier portant sur des postes d’assistants partagés ». Le Centre Hospitalier de Béziers va « développer les formations, engager une vraie politique dans ce domaine, une démarche d’égalité entre hommes et femmes, des formations en pratiques avancées » ainsi qu’une « politique de communication active ».

L’objectif est de « rompre avec une tradition obsolète » qui était de se dire « il faut tout sacrifier et passer littéralement sa vie à l’hôpital ». « J’ai fait partie de cette génération et je pense aujourd’hui que l’on avait tort », estime le directeur.

« Je veux souligner que l’on peut aujourd’hui être médecin, chirurgien, une femme ou un homme, et choisir le service public si l’établissement est attractif et la qualité de vie au travail au rendez-vous », déclare-t-il. « Les jeunesgénérations médicales et soignantes ne veulent plus se sacrifier au travail. »

« Nous travaillons donc à rendre le travail attractif au CH de Béziers pour que les professionnels aient envie de venir », explique ainsi Philippe Banyols.

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut