La télé-expertise arrive dans votre cabinet, à portée de main

Après le premier service Medicam Téléconsultation, voici Medicam Télé-expertise, le second service créé par l’URPS-ML

Tous les médecins libéraux sont concernés par une connexion généralisée

En proposant sur sa plateforme Medicam qui accueille déjà un premier service, celui de la téléconsultation, un second service qui autorise aujourd’hui la transmission de dossiers d’un médecin à un expert, Medicam Télé-expertise est né.
Dire que le monde médical en Occitanie se dirige volontairement sur les terres numériques, et développe avec pragmatisme les outils et les dispositifs nécessaires à sa pratique pourrait passer pour une lapalissade. En effet, les médecins en région n’ont pas attendu qu’on les sollicite ou qu’on leur montre le chemin. Il y a un peu plus de onze ans maintenant, l’URPS (qui couvrait à l’époque la région Midi-Pyrénées) portait sur les fonts baptismaux l’une des premières messageries en santé réservée aux professionnels de santé. Medimail, grâce aux services informatiques du MIPIh, était née et depuis, cette messagerie sécurisée a pris et conservé la première place sur le podium de la e-santé médicale (voir encadré ci-contre). En transmettant des lettres de liaison, des comptes rendus de biologie, des dossiers d’hospitalisation, elle s’est imposée en respectant trois exigences : identité du signataire et du destinataire, inaltérabilité du message et confidentialité du message.


CRÉER PRINCIPALEMENT DES OUTILS PRATIQUES DE CONSULTATION


La voie était tracée. L’URPS des médecins libéraux ne s’en est pas écartée. Des expérimentations comme la prescription dématérialisée (e-prescription) ou le Dossier Médical Partagé, ou encore l’identification numérique fiabilisée des patients ne sont pas pour elle, le réservant à d’autres plus légitimes en la matière comme l’Assurance Maladie. Dans le domaine du digital, l’URPS n’a pour volonté que de créer des outils pratiques de consultation pour les médecins. Ils ont hésité à se placer sur le marché bien occupé de la prise de rendez-vous sur internet, comme d’autres URPS qui l’ont fait, avec plus ou moins de succès. L’union régionale d’Occitanie a estimé qu’il n’était pas utile de se lancer dans un tel projet.
Ainsi donc, après la messagerie sécurisée et la plateforme de téléconsultation, et avant un dispositif de coordination interopérable très attendu, voici l’outil de télé-expertise !
L’outil a été conçu dans le même esprit que Medicam qui accueille déjà un premier service avec celui de la téléconsultation. L’URPS a limité les coûts des professionnels de santé, en facilitant et en sécurisant l’usage et la transmission des données médicales et en s’adaptant à l’informatique existante des médecins du territoire.

GAGNER EN TEMPS MÉDICAL ET EN EFFICACITÉ


Le principe est simple. Medicam Télé-expertise propose sur sa plateforme un service qui autorise la transmission de dossiers d’un médecin à un expert. Un médecin, dit médecin requérant, peut solliciter un confrère, dit médecin requis, en raison de sa formation ou de sa compétence particulière, sur la base d’informations ou d’éléments médicaux liés à la prise en charge d’un patient, et ce, hors de la présence de ce dernier. Ainsi, un médecin généraliste peut obtenir l’avis d’un confrère pour orienter un patient, confirmer ou infirmer un diagnostic qui a été posé. Ceci permet de gagner en efficacité, en temps médical, en énergie, et ce conseil est rémunéré comme un acte par l’Assurance maladie.
un second succès pour medicam télé-expertise
Tout médecin peut recourir à la télé-expertise, quels que soient sa spécialité, son secteur d’exercice et son lieu d’exercice, en ville ou en établissement de santé. La télé-expertise n’exige pas non plus d’échange par vidéotransmission, à la différence des actes de téléconsultation.
La crise de la Covid a renforcé l’acuité de la télémédecine. Au début de la pandémie, l’URPS-ML a mis à la disposition de la population médicale, avec un réel succès, la plateforme Medicam Téléconsultation qui a permis à 30% des libéraux d’Occitanie de pratiquer des consultations en ligne. Gageons que Medicam Télé-expertise va connaître un second succès et répondre une nouvelle fois aux exigences qui accompagnent cette nouvelle pratique.

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut