La loi grand âge et autonomie examinée après la crise sanitaire

La loi grand âge et autonomie reste au programme du gouvernement mais au terme de la crise sanitaire.

Le projet de loi grand âge et autonomie, depuis son annonce en avril 2018 par le président de la République, Emmanuel Macron, n’a cessé d’être reporté, et ce, avant même la crise sanitaire.

En septembre 2020, le président de la République a réaffirmé sa volonté de présenter un projet de loi, évoquant le début de l’année 2021.

A l’Assemblée nationale, mercredi en fin d’après-midi, lors d’un débat en séance publique sur la situation dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à l’issue des deux périodes de confinement de l’année 2020, la ministre déléguée à l’autonomie, Brigitte Bourguignon, a assuré que « le gouvernement reste déterminé à mettre en œuvre la réforme, au terme de la crise sanitaire ». La grande priorité des prochaines semaines reste la gestion de la crise sanitaire et de la crise économique.

Lors de son intervention à l’Assemblée nationale, Brigitte Bourguignon a nié tout immobilisme et affirmé que « les chantiers prioritaires sont travaillés et les réponses sont déjà apportés au fil de l’eau », citant notamment les revalorisations salariales dans le cadre du Ségur de la santé, ou encore « le plan d’investissement massif dédié à transformer profondément l’offre d’hébergement des personnes âgées ».

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut