La coopération avec une infirmière modifie-t-elle l’activité du médecin généraliste ? L’impact du dispositif Asalée

Le dispositif expérimental de coopération entre médecins généralistes et infirmières, Action de santé libérale en équipe(Asalée), a pour objectif principal d’améliorer la qualité des soins et services rendus. Il peut également se traduire par la sauvegarde de temps médical grâce à l’éducation thérapeutique et à une délégation d’actes des médecins généralistes vers les infirmières. L’impact du dispositif, inscrit dans le programme d’évaluation DAPHNÉE, a été appréhendé à travers l’évolution de l’activité des médecins généralistes qui y sont entrés entre 2011 et 2015.

Les médecins généralistes volontaires, participant au dispositif Asalée, modifient-ils leur nombre de jours travaillés lorsqu’ils coopèrent avec une infirmière Asalée ? Reçoivent-ils davantage de patients ? Réalisent-ils davantage d’actes ? L’expérimentation a-t-elle un impact similaire pour tous les médecins ou cet impact dépend-t-il de l’intensité et du contenu de la coopération avec l’infirmière ? Autant de questions explorées dans ce troisième volet du programme d’évaluation DAPHNÉE, qui est fondé sur une approche économique et quantitative.

Les principaux résultats montrent que l’entrée dans le dispositif Asalée a un impact positif et significatif sur la taille de la patientèle mais pas sur le nombre des consultations au cabinet ou à domicile. Ainsi, la délégation d’une partie de l’activité des médecins généralistes aux infirmières semblerait libérer du temps médical que les médecins allouent à l’accroissement de la taille de leur patientèle.

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut