Huit français sur dix ont recours à l’automédication (sondage Harris/Afipa)

8 français sur 10 déclarent avoir acheté des produits d’automédication en 2018, selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour l’Association française pour une automédication  responsable (Afipa), dont les résultats ont été publiés mercredi.
Ce sondage a été mené en ligne en deux vagues (du 30 août au 5 septembre 2018 puis du 13 au 15 février 2019) auprès de 1.000 personnes représentatives de la population à chaque fois.
Selon les industriels de l’Afipa, la pratique de l’automédication est stable depuis « plusieurs années ». Elle concerne l’ensemble de la population française et est associée à une forte saisonnalité, avec des achats plus importants en hiver.
Les sondés ont une vision assez large de l’automédication, qui comprend notamment, selon eux, les vitamines (56% de réponses), les médicaments non remboursés (53%), les compléments alimentaires (48%), les produits de premiers secours (42%), les produits de phytothérapie et de naturopathie (40%), les produits d’hygiène dentaire (36%) et la médecine alternative (35%).
L’Afipa se concentre essentiellement sur les médicaments à Prescription Médicale Facultative (PMF) non prescrits et non remboursés, note-t-on.
Les Français interrogés considèrent aussi que consommer des médicaments d’une ancienne ordonnance relève de l’automédication. « Il s’agit pour l’Afipa d’un point de vigilance majeur. La promotion du bon usage doit faire l’objet d’une politique active de prévention de la part de toutes les parties prenantes: autorités, professionnels de santé, association de patients et industriels », commente l’association dans un communiqué.
Le sondage montre que 43% des personnes interrogées pratiquent l’automédication au début des symptômes, 39% quelques jours après le début des symptômes (ou de la douleur), 8% lorsque les symptômes s’intensifient en attendant, 2% en complément du traitement prescrit par le médecin et 1% une fois que le traitement prescrit est terminé.
L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut