Hausse de l’efficacité du vaccin de Janssen après une deuxième dose

L’administration d’une deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 de Janssen (groupe Johnson & Johnson) permet d’accroître son efficacité contre les formes sévères de la maladie, à un taux atteignant 100%, selon des données de phase III diffusées par J&J mardi 21 septembre.

Ce vaccin homologué depuis le mois de mars en Europe repose sur un schéma vaccinal monodose. Moins contraignant d’utilisation que les vaccins à ARN messager, il semblait particulièrement adapté aux personnes éloignées du système de santé, ce qui a conduit la Haute autorité de santé à le recommander en France. Mais fin août, au vu du manque de données disponibles permettant de confirmer l’efficacité à long terme contre le variant delta de ce schéma de vaccination à une dose, la HAS a finalement recommandé aux personnes vaccinées avec le vaccin Janssen de recevoir une dose de rappel, cette fois d’un vaccin à ARN messager.

Mardi 21 septembre, le groupe Johnson & Johnson indiquait avoir mené un essai de phase III pour évaluer l’efficacité du vaccin lorsqu’une deuxième injection est réalisée 56 jours après la première. Selon les données observées après un suivi médian de 36 jours, l’efficacité vaccinale contre les formes sévères de Covid-19 atteignait 100% (0 cas dans le bras vaccin contre 8 dans le bras placebo), à partir de 14 jours après la deuxième dose. L’efficacité du schéma à deux doses était de 75% contre les formes symptomatiques (modérées à sévères) de Covid-19 (14 cas dans le bras vaccin contre 52 dans le bras placebo).

(source APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut