onglet

Évolution législative du métier d’infirmier : Frédéric Valletoux favorable 

Repositionner le rôle des infirmiers nécessitera probablement une modification législative

Une évolution législative est nécessaire pour redéfinir la place des infirmiers et créer la consultation en soins infirmiers, a indiqué mardi Frédéric Valletoux, ministre délégué chargé de la santé et de la prévention, lors d’une audition au Sénat. Il a précisé que cette revalorisation se déroulerait en deux temps.

D’abord, il faut repositionner le rôle des infirmiers, nécessitant probablement une modification législative, car leur profession est actuellement définie par les actes qu’ils peuvent accomplir, ce qui n’est pas valorisant. Ensuite, à l’automne, il faudra préciser et accompagner économiquement cette revalorisation, avec des discussions prévues avant la fin de l’année pour revaloriser les actes infirmiers.

Valletoux a souligné que, bien que les décrets d’actes n’aient pas été modifiés depuis 2006, les avenants à la convention de 2019 et 2020 ont déjà permis une meilleure compensation financière pour les infirmiers. Plusieurs textes d’application sur les infirmiers en pratique avancée (IPA), concernant l’accès direct et la primo-prescription, sont attendus avant l’été.

L’expérimentation de la primo-prescription autorisera les IPA dans trois régions (Bretagne, Centre-Val de Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur) à effectuer certaines prescriptions soumises à prescription médicale obligatoire.

Source APM News

Partager
Partager