onglet

Élargissement de l’accès direct aux spécialistes : Frédéric Valletoux prudent

Le ministre délégué chargé de la santé et de la prévention, Frédéric Valletoux, a tenté de rassurer les sénateurs sur l’expérimentation de l’élargissement de l’accès direct aux spécialistes. Il a souligné que cette proposition ne vise pas à contourner les médecins généralistes mais à simplifier et fluidifier le parcours de soins. L’expérimentation sera élaborée en collaboration avec les spécialistes et les généralistes, et ne concernera que certains départements.

Valletoux a rappelé que de nombreux Français consultent déjà directement des spécialistes, surtout ceux sans médecin traitant. Il a ajouté que cette expérimentation ne cherche pas à déstructurer le système actuel mais à organiser l’accès aux soins.

PAS DE RÉGULATION À L’INSTALLATION

En réponse à des questions sur la régulation de l’installation des médecins, Valletoux a rejeté l’idée, arguant qu’une telle mesure n’est pas adaptée en période de pénurie médicale. Selon lui, redistribuer les médecins actuels ne résoudra pas le problème des déserts médicaux.

Le ministre s’est également opposé à l’instauration de ratios patients-soignants à l’hôpital public, estimant que cela n’est pas réalisable en période de pénurie. Il a toutefois reconnu que cet objectif pourrait être pertinent une fois plus de médecins formés.

Source APM News

Partager
Partager