Disparition de Louis Lareng, fondateur du premier SAMU de France et père de l’Institut européen de télémédecine

C‘est lui qui est à l‘origine, en 1968, de la création du premier SAMU de France, à Toulouse. Le professeur Louis Lareng est décédé dimanche 3 novembre 2019, à l’âge de 96 ans.

(Photographie Wikimedia Commons)

Une grande figure toulousaine s’en est allée, dimanche 3 novembre 2019, au matin. Le professeur Louis Lareng s’est éteint, à l’âge de 96 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fondateur du premier SAMU de France
C’était en 1968. Toulouse et son hôpital entraient dans l’histoire en créant, à l’initiative de Louis Lareng, le tout premier Service d’aide médicale urgente de France. Le fameux SAMU. En 1986, le professeur devenu député fera voter une loi, qui grave dans le marbre l’existence du SAMU, l’étend aux autres départements de France, et instaure un numéro d’appel unique, gratuit, départementalisé et accessible à tous : le 15.
«Avant, il faut savoir qu’il était interdit à l’Hôpital de sortir de ses murs», racontait en 2005 le professeur, heureux d’avoir fait en sorte que le SAMU puisse « se rendre au pied de l’arbre » :
Par rapport à la culture privilégiant “l’hôpital fermé”, il a fallu beaucoup de temps pour convaincre qu’il fallait satisfaire à la demande sociale qui souhaitait avec fermeté un “hôpital ouvert ».

Et aussi télémédecine, protection civile…
Louis Lareng, qui avait fait ses études à la faculté de médecine de Toulouse, a longtemps exercé à l’Hôpital Purpan. Professeur agrégé de médecine spécialiste en « anesthésie réanimation », il fut donc le père du SAMU, mais aussi celui de l’Institut européen de télémédecine et de la Société Européenne de Télémédecine et d’eSanté. Il était également très impliqué dans la protection civile, dont il fut également à l’origine, et dont il présidait encore l’antenne départementale en Haute-Garonne.

Source : Actu Toulouse

 

COVID19 – Le bon réflexe : contacter le médecin traitant en première intention
Défilement vers le haut