Didier Migaud pressenti à la présidence de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (Elysée)

Le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, est pressenti par le président de la République, Emmanuel Macron, pour prendre la présidence de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), a annoncé l’Elysée dans un communiqué diffusé mercredi.

Didier Migaud, premier Président de la Cour des comptes, ici à l’occasion de la présentation du rapport annuel de l’Institution. Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

« Le président de la République envisage, sur proposition du premier ministre [Edouard Philippe], de nommer M. Didier Migaud en qualité de président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique », a indiqué l’Elysée.
Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM, Finistère), et le président du Sénat, Gérard Larcher (LR, Yvelines), sont saisis de ce projet de nomination pour le transmettre en commission.
Président de la Cour des comptes depuis 2010, l’ancien député socialiste Didier Migaud succéderait à Jean-Louis Nadal, ancien procureur général près la Cour de cassation et président de la HATVP de décembre 2013 à décembre 2019.
Didier Migaud est diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Lyon, licencié en droit, et diplômé d’études supérieures de droit public et de sciences politiques.
Député de l’Isère de 1988 à 2010, il a notamment présidé la commission des finances de l’Assemblée nationale de 2007 à 2011.

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut