Des exceptions à la fin de la gratuité des tests PCR et antigéniques

Depuis ce vendredi 15 octobre, les tests de dépistage au Covid-19 ne seront plus remboursés sous certaines conditions. Les tests PCR coûteront 44 €, et les antigéniques, 25 € en semaine et 30 € le dimanche. 

Le test nasal

Les tests de dépistage au Covid-19 sont depuis mars 2020 pris en charge par l’Assurance-maladie, avec ou sans ordonnance. Les tests dits de « confort » ne sont plus remboursés depuis le  vendredi 15 octobre. La prise en charge à 100 % des 150 millions de tests diagnostics réalisés en 18 mois a coûté environ 2,6 milliards d’euros à l’Assurance-maladie en 2020. En 2021, 6,2 milliards d’euros ont encore été budgétés et 1,6 milliard pour 2022. 

Les tests RT-PCR et les tests antigéniques permettront toujours de générer un pass sanitaire, dans la limite actuelle d’une durée de validité de soixante-douze heures. Toutefois, les autotests ne donnent pas accès au passe sanitaire. Selon les estimations du Monde.frmoins de 10 % de la population en France sera concernée par la fin de la gratuité des tests.

Pour bénéficier de la prise en charge des tests de dépistage, il faudra désormais présenter un justificatif. Cela peut être un certificat de vaccination, de contre-indication à la vaccination ou de rétablissement après une infection au SARS-CoV-2. Sinon, un justificatif de contact à risque délivré par l’Assurance-maladie ou une prescription médicale de moins de quarante-huit heures permettent aussi de prétendre à la gratuité des tests.

Pour un test RT-PCR réalisé en laboratoire de biologie médicale, le tarif de base est de 44 €. Les tests antigéniques réalisés en pharmacie seront facturés 25 € en semaine, et 30 € le dimanche. En laboratoire, ces derniers reviendront à 22 €.

(source Sandra Favier – Le Monde)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut