Débat autour de la formation  d’étudiants en médecine par une faculté privée de Zagreb 

L’annonce a « profondément choqué » la conférence des doyens de médecine. Le 27 janvier, le maire d’Orléans a révélé avoir signé un accord avec l’école de médecine de Zagreb pour implanter une antenne locale dans la ville du Loiret  !

Une année de formation dans l’antenne orléanaise de Zagreb devrait coûter entre 5 000 et 10 000 euros.

Dès la rentrée 2022, une cinquantaine d’étudiants français pourraient étudier à Orléans, tout en étant rattachés à une faculté privée croate. Les futurs étudiants passeraient ainsi un concours pour espérer intégrer la fac de Zagreb. Le projet est soutenu par la municipalité du Loiret : « Il n’y a plus le temps d’attendre et de faire des ronds dans l’eau, c’est une question de vie ou de mort. C’est une première en France, c’est très novateur et dans l’intérêt général pour lutter contre les déserts médicaux », a expliqué le maire d’Orléans, Serge Grouard.

Les premières réactions sont sévères : cet accord  est jugé « absurde et invraisemblable » ! Les doyens de médecine expriment leur « indignation et leur ferme opposition au marchandage de la formation médicale ». Ils estiment le projet inepte au plan de la formation et « contraire à tous les principes éthiques de l’Université dans notre pays ».

Du « mercantilisme », à leurs yeux, car une seule année de formation dans l’antenne orléanaise de Zagreb devrait coûter la bagatelle de 5 000 à 10 000 euros.

Un député du Loiret (LR), la cardiologue Jean-Pierre Door accueille de son côté la décision « de façon très favorable, il faut tenter l’expérience ! ».  

Le Centre-Val de Loire est l’une des régions les plus sinistrées en matière de démographie médicale. La densité de médecins généralistes y est très inférieure à la moyenne française.  

(source APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut