De 4 à 5 millions de personnes éligibles à un deuxième rappel fin mai

Cette vaccination est déjà proposée depuis le 14 mars aux plus de 80 ans

 

Entre 4 millions et 5 millions de personnes de plus de 60 ans seront éligibles à un deuxième rappel de vaccin contre le Covid-19 fin mai, contre 500.000 actuellement, du fait du délai nécessaire avant de réaliser cette nouvelle injection.

Le ministère a annoncé jeudi 7 avril l’ouverture aux 60 ans et plus d’une deuxième vaccination de rappel. Cette vaccination est déjà proposée depuis le 14 mars aux 80 ans et plus et aux résidents d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et d’unité de soins de longue durée, et depuis le 28 janvier aux personnes sévèrement immunodéprimées.

Pour les personnes de 60 à 79 ans, ce nouveau rappel est à effectuer six mois après l’injection du premier, contre trois mois pour les 80 ans et plus.

En cas de survenue d’une infection plus de trois mois après le premier rappel, le deuxième n’est pas nécessaire.

500 000 personnes de 60 à 79 ans sont concernées à ce jour par l’extension de la campagne, c’est-à-dire qu’elles ont reçu un premier rappel et n’ont pas été infectées dans les trois derniers mois. Mais ce nombre va augmenter progressivement pour atteindre un peu plus d’un million début mai, puis entre 4 millions et 5 millions fin mai.

Quant à recourir à des deuxièmes doses de rappel chez les personnels soignants en dehors des critères d’âge en place, cela n’est pas envisagé en l’absence de signal scientifique suffisant pour montrer un intérêt sous la barre des 60 ans.

(source APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut