Contact-tracing : l’Assurance maladie se prépare pour le déconfinement

Depuis début novembre, l’Assurance maladie a engagé une série de travaux afin d’être prête pour le déconfinement. Depuis la mi-mai, l’assurance maladie a appelé 5 millions de personnes dans le cadre du contact-tracing, ce qui représente un peu moins d’un Français sur 10.

L’Assurance maladie avait rencontré des difficultés lors de la reprise de l’épidémie. Ainsi, la Cnam avait réussi à joindre seulement 85% des patients positifs et 70% des cas contacts pendant la semaine du 23 au 29 octobre. Alors que l’Assurance maladie est en train d’effectuer un retour d’expérience du contact-tracing, elle examine plusieurs questions : existe-t-il un moyen de maximiser ce taux pour être près de 100% d’appels ? Est-il possible de mieux accompagner les personnes dans la pratique du test ? Peut-on appeler les personnes à sept jours pour vérifier qu’ils ont bien fait leur test ?

Elle étudie également la pertinence de mettre en place un rétro-tracing au moment du déconfinement. L’objectif c’est, au-delà d’un tracing qui, aujourd’hui, permet d’identifier ce que le patient positif a fait depuis sa positivité présumée, de remonter à l’origine de sa contamination et ainsi d’identifier des moments ou des lieux de débuts de chaînes de contamination.

 (Source APMnews)

L’URPS MÉDECINS LIBÉRAUX MOBILISÉE FACE À L'URGENCE ET LA PRÉCARITÉ DE LA SITUATION DES FAMILLES UKRAINIENNES : MÉMO PRATIQUE
Défilement vers le haut