Cécile Courrèges a quitté la DGOS

Cécile Courrèges a quitté ses fonctions à la direction générale de l’offre de soins (DGOS) à la fin juillet.

Cécile Courrèges, interrogée en juin par APMnews, avait estimé que la nomination de son successeur devrait intervenir « au plus tard d’ici le 1er septembre ». Si un intérim doit avoir lieu, il sera effectué par Stéphanie Decoopman, adjointe à la directrice générale de l’offre de soins.
Cécile Courrèges a expliqué que son départ était « volontaire » et qu’elle l’avait annoncé à la ministre des solidarités et de la santé « il y a plusieurs mois ». Elle a expliqué qu’elle avait accepté de prendre la tête de la DGOS il y a deux ans car Agnès Buzyn -avec qui elle avait déjà travaillé à l’Institut national du cancer (Inca)- lui avait demandé de l’accompagner sur « un projet » qui est le chantier de transformation du système de santé.

« Cela fait deux ans que je le porte personnellement, très fortement, avec un engagement que je n’ai pas besoin de décrire », a-t-elle souligné. « Il a fallu préparer les éléments pour la validation de la stratégie de transformation, l’installer avec 70 projets en parallèle à coordonner, et porter un projet de loi du début à la fin, c’est-à-dire jusqu’à la CMP [commission mixte paritaire]. J’y ai mis beaucoup d’énergie, beaucoup de détermination, de force. Maintenant, on arrive à la fin d’un cycle et il faut partir sur un nouveau, relativement long, de deux à trois ans. Et je ne me suis pas vue repartir sur ce cycle », a-t-elle expliqué en estimant qu’elle avait accompli son devoir.

« Il faut quelqu’un qui ait suffisamment l’envie, la volonté et même la force, pour porter [ce nouveau cycle] complètement », a ajouté Cécile Courrèges.
Défilement vers le haut