image-perinatalite
Étape 1 : projet ou non de grossesse Étape 2 : grossesse Étape 3 : prépa-accouchement Étape 4 : accouchement Étape 5 : allaitement/biberon Étape 6 : rééducation post-partum Étape 7 : les 1000 premiers jours de et avec bébé

Étape 1 : projet ou non de grossesse

La volonté d’avoir un enfant ou non est propre à chacun. Dès le projet ou non de grossesse, vous pouvez solliciter des professionnels de santé qui pourront vous accompagner et qui dialoguent ensemble pour optimiser votre prise en charge.

VOTRE MEDECIN GENERALISTE ET/OU GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN peuvent vous recevoir pour une visite préconceptionnelle en perspective d’une grossesse : arrêt de contraception, mise en place d’une supplémentation vitaminique, vérification des vaccinations, aide au sevrage tabagique, évaluation de pathologie chronique et éventuelle modification de traitement. Si besoin, ils vont vous guider vers les spécialistes adaptés à votre situation.

Experte de la santé de la femme en obstétrique, VOTRE SAGE-FEMME peut aussi vous accueillir dès votre projet de grossesse pour une consultation pré-conceptionnelle. Formée à la prévention, elle peut vous donner des conseils en termes d’alimentation et d’addictologie. Elle prescrit les vitamines prénatales, les médicaments, les prises de sang et les vaccins nécessaires à votre suivi. Si besoin, elle vous oriente vers un médecin ou un autre professionnel de santé.

Sur prescription médicale de votre médecin ou sage-femme, VOTRE BIOLOGISTE intervient pour réaliser un bilan pré-conceptionnel dans lequel votre groupe sanguin et les sérologies toxoplasmose et rubéole sont contrôlées. La vérification des sérologies des maladies sexuellement transmissibles est aussi conseillée. Dans le cadre de difficultés à concevoir, vous pouvez faire appel à lui pour réaliser des examens de fertilité mais aussi une procréation médicalement assistée (PMA).

VOTRE PHARMACIEN est un professionnel du médicament et des dispositifs médicaux. Il vous prodigue de précieux conseils sur l’arrêt de la contraception, la fertilité, la conception et sur les compléments alimentaires pour les différents maux féminins (syndrome menstruel et grossesse). Il peut aussi vous vendre et vous expliquer l’utilisation d’un test de grossesse.

Vous pouvez faire appel À VOTRE INFIRMIER pour vous aider à gérer les prescriptions médicamenteuses et traitement par stimulation ovarienne. Il vous accompagne dans la prévention (recueil de données, alimentaire, addictologie) et peut vous vacciner. Il intervient aussi à votre domicile pour réaliser les bilans sanguins.

VOTRE KINESITHERAPEUTE peut quant à lui assurer la prise en charge et le suivi de vos pathologies antérieures en lien ou non avec la grossesse.

Lors d’un projet de grossesse, votre santé bucco-dentaire est capitale. Pensez donc à prendre rdv chez VOTRE CHIRURGIEN-dentiste pour réaliser un examen dentaire qui déterminera si des soins urgents seront nécessaires avant le début de votre grossesse : caries, déchaussements de gencives, détartrage des dents.

Dans le cadre d’un suivi déjà en cours pour un enfant de la fratrie ou pour vous-même, VOTRE ORTHOPHONISTE peut vous accompagner dans la prévention de votre parentalité.

De la même manière, VOTRE ORTHOPTISTE vous prévient sur les facteurs de risque qui peuvent avoir une incidence sur le développement de la fonction visuelle de l’enfant (consommation de certaines substances : alcool, tabac, cocaïne). Il peut vous renseigner sur certaines pathologies oculaires héréditaires.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 2 : grossesse

Votre grossesse est un moment pendant lequel de nombreux changements s’opèrent (transformation, bouleversements émotionnels et hormonaux de votre corps). Il est donc essentiel de prendre soin de vous en faisant appel à vos professionnels de santé.

Les grossesse à bas risque peuvent être suivies par une sage femme, un(e) médecin généraliste, un(e) médecin gynécologue ou un(e) médecin gynécologue obstétricien. Ces derniers suivent toutefois préférentiellement les grossesses à haut risque. En effet dans ce cas, le suivi se fera systématiquement avec UN GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN. Ils vous conseillent et vous accompagnent sur l’alimentation et la nécessité d’arrêt du tabac et de l’alcool. Ils réalisent votre examen clinique, prescrivent ou réalisent les examens préventifs et de dépistages (biologie et échographies). Ils s'occupent aussi de la déclaration de grossesse avant la 14ème semaine d'aménorrhée.

De la même manière, VOTRE SAGE FEMME vous accompagne dans les démarches administratives. Elle est l’actrice phare d’une grossesse physiologique sans pathologie. Dans ce cadre, elle vous prescrit tous les examens et traitements nécessaires au suivi de votre grossesse. Si elle est formée, elle réalise les échographies. En cas de grossesse avec pathologie, elle peut intervenir à votre domicile en travaillant conjointement avec le gynécologue obstétricien pour que votre grossesse se passe dans les meilleures conditions possibles. Votre sage-femme réalise le bilan de prévention qui permet d’organiser le suivi à la sortie de la maternité. Elle vous informe sur les vaccinations, les facteurs environnementaux (perturbateurs endocriniens) et l’hygiène de la grossesse (alimentation, addiction, activité physique adaptée). En réalisant l’entretien prénatal précoce, elle intègre le volet émotionnel de votre grossesse et adapte votre suivi au plus près de vos besoins.

En ayant un rôle clé dans la confirmation de votre grossesse par le dosage de l'hormone de grossesse (hCG), VOTRE BIOLOGISTE veille à son bon déroulement en réalisant des examens de biologie médicale réguliers (taux de protéines et de sucre dans les urines, sérologies sanguines) et certains dépistages (trisomie 21, diabète gestationnel, troubles thyroïdiens, carence martiale...).

À partir du 4ème mois de grossesse, vous pouvez bénéficier d’un rendez-vous de prévention bucco-dentaire (pris en charge par l’assurance maladie) avec VOTRE CHIRURGIEN-DENTISTE. Avoir une bonne santé bucco-dentaire prévient les complications et réduit le risque d’accouchement prématuré ou de naissance d’un bébé avec un faible poids. Durant cette période, les changements hormonaux peuvent avoir un effet néfaste sur vos dents et gencives. Votre chirurgien-dentiste peut déceler ces affections et vous soigner.

Durant votre grossesse, VOTRE PHARMACIEN peut s’entretenir avec vous pour vous informer sur les risques de certains médicaments et de l’automédication. Il peut aussi vous donner des conseils de prévention sur les maux physiologiques liés à votre grossesse, sur les addictions ou sur le matériel utilisé. Il peut vous recommander la prescription (par le médecin, masseur-kinésithérapeute, sage-femme) de bas de contention pour favoriser la circulation sanguine, administrer les vaccins recommandés et vous accompagner lors d’un sevrage tabagique.

VOTRE INFIRMIER peut réaliser les bilans sanguins, effectuer le suivi de vos constantes, de votre poids. Il prodigue des conseils alimentaires tout en faisant le lien avec les autres professionnels de santé. En cas de diabète gestationnel, il intervient pour vous apporter les soins nécessaires (contrôle de la glycémie, injections d’insulines, repérer les signes d’hyper et d’hypoglycémie), apprentissage pour vous rendre autonome dans la gestion et la pratique des soins ainsi que votre entourage.

Vous pouvez consulter VOTRE KINESITHERAPEUTE pour traiter les maux physiologiques de la grossesse (douleurs musculo-squelettiques, lymphatiques, troubles digestifs, pelvi-périnéaux) et vous accompagner dans la gestion des éventuelles pathologies liées à votre grossesse (diabète gestationnel).

VOTRE PEDICURE-PODOLOGUE peut aussi avoir son rôle à jouer en vous soulageant vers la fin de votre grossesse avec des soins de pédicuries (risque d'ongle incarné, de cor dans les sillons, ongles cassants, difficulté à se baisser) et une prise en charge de vos troubles de la statique pelvienne (douleur au dos, au bassin, tendinites) par la prescription de semelles orthopédiques. Il vous conseille sur le chaussage et l’hydratation cutanée (certaines crèmes peuvent avoir un impact sur la santé de votre bébé).

VOTRE ORTHOPHONISTE peut intervenir pour effectuer un bilan orthophonique et une rééducation si nécessaire. Il peut aussi vous sensibiliser sur les fonctions oro-myo-faciales (c’est-à-dire sur les mouvements de la bouche et de la face), l’alimentation et le langage.

Au cours de votre grossesse, une fatigue visuelle ou des fluctuations de l’acuité visuelle sont possibles. Sur prescription médicale d’un généraliste ou d’un spécialiste, VOTRE ORTHOPTISTE peut vous prendre en charge et si besoin vous orienter vers une consultation en ophtalmologie. Dans certaines conditions, il peut vous recevoir en accès direct (sans prescription médicale) , vous prescrire des lunettes ou vous proposer une adaptation de vos lunettes actuelles. Il peut attirer votre vigilance sur les conduites à risque et les infections materno-fœtales.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 3 : prépa-accouchement

Il est tout à fait normal en tant que futur parent de préparer le moment de l’accouchement et l'arrivée de votre nouveau-né. Vous pouvez compter sur la disponibilité et l’accompagnement de vos professionnels de santé pour répondre à toutes vos questions.

A partir du 7ème mois de grossesse, le suivi se déroule généralement à la maternité. Lors du 8ème mois, une consultation avec LE MEDECIN ANESTHESISTE a lieu même si vous prévoyez un accouchement sans péridurale.

Vous bénéficiez également de sept séances de préparation à l’accouchement et à la parentalité avec VOTRE SAGE-FEMME qui vous propose des séances éducatives adaptées en fonction de vos besoins (haptonomie, yoga, hypnose, séance préparation aquatique.

Vers la fin de votre grossesse, VOTRE BIOLOGISTE procède au contrôle du portage streptocoque B au niveau vaginal (bactérie à traiter au moment de l’accouchement) et réalise les bilans sanguins nécessaires pour la consultation avec l'anesthésiste (responsable de la péridurale, la césarienne lors de l'accouchement).

VOTRE KINESITHERAPEUTE peut aussi être votre allié pour vous aider à garder votre état de forme et de santé en mettant en place un suivi d’activités ciblées et adaptées à la femme enceinte (yoga, balnéo…), visant à vous aider dans l’accompagnement de votre grossesse vers l’accouchement.

Avant votre entrée en maternité, VOTRE PHARMACIEN peut vous conseiller sur les produits nécessaires à mettre dans la valise. Si besoin, il peut vous conseiller l’usage de l’homéopathie.

VOTRE INFIRMIER réalise les bilans sanguins au cabinet ou à domicile à la demande du gynécologue, ce temps est également dédié aux conseils à l’organisation. S' il est formé il peut vous proposer des solutions complémentaires d’accompagnement (hypnose, sophrologie).

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 4 : accouchement

Le moment tant attendu de la rencontre avec bébé est arrivé.

À votre domicile ou dès l’arrivée à la maternité, VOTRE SAGE-FEMME vous accompagne et veille au respect de votre projet de naissance. Lorsque l’accouchement intervient sans pathologie existante, elle le réalise par voie basse et prodigue les premiers soins au bébé. Dans certaines cliniques, LE GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN peut aussi être présent ou effectuer l’accouchement.

En cas d’extraction instrumentale du nouveau-né ou de césarienne, la sage-femme peut être amenée à assister le gynécologue obstétricien qui intervient systématiquement en cas de complication lors de l’accouchement. Il est alors accompagné d’un anesthésiste et d’un pédiatre.

Vous reverrez à nouveau VOTRE BIOLOGISTE pour les examens et dépistages post-accouchement. Selon le type d’accouchement, les bilans sanguins sont réalisés au domicile par votre infirmier.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 5 : allaitement/biberon

L’alimentation joue un rôle important dans le bon développement de votre nourrisson.

VOTRE MEDECIN GENERALISTE s’il est compétent dans ce domaine ou VOTRE SAGE-FEMME interviennent pour vous soutenir lors de cette étape. Ils peuvent vous prescrire un tire lait et/ou vous recommander un lait artificiel adapté. En cas d’allaitement difficile, ils peuvent également vous orienter vers des professionnels spécialisés en lactation s’ils ne le sont pas. La sage femme initialement à domicile, puis le médecin (pédiatre ou médecin généraliste), surveillent la bonne croissance de votre bébé.

VOTRE PHARMACIEN poursuit son rôle de conseil. Si vous allaitez, n’hésitez pas à le consulter pour l’usage du matériel et produit adéquat qui peut être utilisé (tires-lait, tétine). Il peut vous soulager les maux du mamelon et du sein, vous orienter sur le choix du lait infantile, sur l’alimentation du nourrisson en fonction de sa digestion (colique, constipation, reflux…) et sur les effets néfastes de l’automédication.

Par ailleurs, VOTRE CHIRURGIEN-DENTISTE peut vous sensibiliser sur le syndrome du biberon (caries) qui peut affecter les dents de lait. Il vous recommandera de réduire l’usage du biberon vers l’âge de 12 mois.

Vous pouvez faire appel à VOTRE KINESITHERAPEUTE si vous ressentez des douleurs posturales

Dès la naissance et sur prescription médicale, l’expertise de L’ORTHOPHONISTE ET/OU DU KINESITHERAPEUTE peut être nécessaire pour rééduquer la succion au sein ou au biberon de votre nouveau-né (difficulté d’accroche au sein ou au passage du biberon). Votre orthophoniste vous aide à mettre en place les premiers liens de communication avec votre enfant et peut vous prévenir sur les conséquences néfastes des écrans.

VOTRE ORTHOPTISTE peut quant à lui, vous sensibiliser sur la communication visuelle dans la relation parent/enfant en attirant votre vigilance sur les déficiences visuelles. En cas de doute et sur prescription médicale, il réalise un bilan à votre enfant qui guidera dans les meilleurs délais, selon les différentes recommandations, vers une consultation ophtalmologique. Il vous rappelle aussi que l’utilisation des écrans pendant ces temps privilégiés est à proscrire.

VOTRE INFIRMIER vous accompagne, vous prodigue des soins et des conseils et fait le lien si besoin avec les autres professionnels de santé.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 6 : rééducation post-partum

Après un accouchement, il est aussi important de prendre soin de vous.

VOTRE GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN, MEDECIN GENERALISTE OU SAGE-FEMME vous accompagnent dans votre suivi après l’accouchement. Ils surveillent la cicatrisation d’une césarienne ou d’une épisiotomie et prescrivent des soins de kinésithérapie pour cicatrices et/ou des soins infirmiers (pansement, suivi cicatrice, diabète, hygiène, prélèvements sanguins, surveillance constante).

Ils vous accompagnent dans la reprise d’une contraception adaptée et dans votre rééducation pelvienne et / ou abdominale : prescription puis réalisation PAR SAGE-FEMME OU KINESITHERAPEUTE COMPETENT.

Si des douleurs persistent vous pouvez aussi solliciter VOTRE PEDICURE-PODOLOGUE pour qu’il vous réalise un bilan statique post-partum en lien avec un bilan kiné.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Étape 7 : les 1000 premiers jours de et avec bébé

Les 1000 premiers jours (jusqu’aux 2 ans de l’enfant) sont des moments privilégiés pour découvrir votre rôle de parent et découvrir votre enfant.

VOTRE PEDIATRE OU MEDECIN GENERALISTE réalise le suivi de la croissance staturo-pondérale et le développement psycho-moteur de votre enfant. Il assure les vaccinations et réalise les certificats de santé obligatoires au 8ème jour, 9ème mois et 24ème mois. Si besoin, il vous oriente vers des médecins spécialistes, autres professionnels de santé.

Dès votre retour à la maison, une visite post-natale à domicile est organisée avec VOTRE SAGE FEMME. Ce moment lui permet de vous examiner avec votre nouveau-né et de vous accompagner dans le développement de vos compétences parentales. Elle peut aussi déceler les signes de dépression et un éventuel stress post-traumatique lors d’un entretien post-natal précoce. Elle vous propose aussi une consultation post-natale pour une reprise du suivi gynécologique et une prescription de contraception.

Lors du passage à domicile, VOTRE INFIRMIER vous prodiguera les soins qui vous sont nécessaires. Formé au dépistage de signes de dépression post-partum, il vous accompagne, vous conseille sur le couchage, sur les médicaments à donner au bébé, vérifie les dosages,règles de sécurité et se coordonne avec d’autres professionnels de santé.

VOTRE KINESITHERAPEUTE peut prendre en charge votre nouveau-né au niveau postural (déformations crâniennes positionnelles, torticolis nourrisson, troubles de la marche … ), digestif, oral ou concernant des pathologies ( liées ou non à la prématurité, handicap… ). Lors des 1000 premiers jours de et avec bébé,votre sommeil et celui de votre nourrisson ne sont pas à négliger. Il peut vous apporter des techniques de relaxation.

L’hygiène dentaire nécessite des soins attentifs dès le plus jeune âge. Lors du développement des dents de lait, vous pouvez utiliser une compresse humide pour nettoyer les dents et les gencives de votre bébé après son repas et l’accompagner dans son autonomie pour le brossage des dents avec un dentifrice à base de fluor adapté. Enfin, dès l’âge de 3 ans, votre enfant bénéficie du programme M’T Dents qui lui permet un examen de prévention bucco-dentaire (pris en charge par l’assurance maladie) chez VOTRE CHIRURGIEN-DENTISTE.

En cas de facteurs de risque visuels liés à la naissance (prématurité, petit poids de naissance, souffrances à l’accouchement …) ou de signes d’appels (strabisme permanent au-delà de 4 mois, attitude anormale de la tête, mauvaise exploration de l’espace, leucocorie, nystagmus …) ou si vous avez le moindre doute sur la vision de votre enfant en raison notamment d’antécédents visuels familiaux, sollicitez VOTRE ORTHOPTISTE pour qu’il réalise au plus tôt, sur prescription médicale, un bilan. Il vous guidera dans les meilleurs délais vers une consultation ophtalmologique. Désormais un dépistage plus succinct en accès direct (sans prescription médicale) peut être réalisé par l’orthoptiste pour les 9-15 mois et/ou 30 mois-5 ans. Ce dépistage peut aboutir vers un bilan plus complet et/ou vers une consultation ophtalmologique. Un dépistage visuel systématique est recommandé à l’âge de 3 ans pour prévenir tout déficit de la fonction visuelle qui troublerait les apprentissages.

L’alimentation et la communication jouent aussi un rôle majeur dans le bon développement de votre enfant. VOTRE ORTHOPHONISTE vous accompagne dans le bilan et la rééducation des troubles alimentaires pédiatriques (difficultés dans la diversification, passage aux morceaux, variation du panel alimentaire), des troubles des fonctions oro-myo-faciales (ventilation, mouchage, mastication, succion, déglutition, parole, sevrage de la tétine) et dans le cadre d’un retard d’acquisition du langage oral et/ou de difficultés dans les échanges. Si votre enfant présente un handicap, votre orthophoniste peut intervenir dès ses premiers jours de vie.

VOTRE BIOLOGISTE peut intervenir pour dépister et diagnostiquer les allergies alimentaires de votre enfant. Il peut aussi rechercher et suivre les pathologies infectieuses du nouveau-né ou toute autre pathologie liée à la petite enfance. Il peut aussi rechercher et suivre les pathologies du nouveau-né (suspicion d'infection urinaire, difficultés à la prise de poids) ou toute autre pathologie liée à la petite enfance (réalisation notamment de sérologies infectieuses). Il participe au bilan pré-circoncision. Enfin, il peut intervenir pour diagnostiquer les allergies alimentaires de votre enfant.

En cas de pathologie infantile, VOTRE PHARMACIEN peut vous délivrer des médicaments et vous donner des conseils pharmaceutiques. Il vous accompagne notamment dans la prise en charge des petits maux du nourrisson : douleurs dentaires, coliques et reflux, érythème fessier, acné du nourrisson, et croûtes de lait. Il peut aussi vous conseiller sur les vaccinations, l’alimentation, l’hygiène du jeune enfant, la prévention et les soins ORL ainsi que l’immunité lors de la rentrée en collectivité. Il sait aussi être à l’écoute de toutes vos craintes et angoisses notamment lors de la première année de l’enfant. Il vous accompagne pour la prise en charge de la cicatrisation (l’épisiotomie ou césarienne), de la dépression post-partum et vous conseille pour l’allaitement, les conseils sevrage, le sommeil et la fatigue.

En grandissant, votre enfant peut présenter des déformations d’orteils (chevauchement). Pour y remédier, vous pouvez solliciter VOTRE PEDICURE-PODOLOGUE pour qu’il vous réalise des orthoplasties (appareil de correction en silicone qui se loge dans les chaussures). Il peut vous donner de précieux conseils pour le chaussage ou encore vous faire des recommandations sur les déformations de pied. Au besoin, il peut vous orienter vers un autre professionnel de santé.

Par ailleurs, il peut être un acteur d’alerte du syndrome pieds-mains-bouche. Il intervient aussi pour réaliser des semelles chez certains enfants de moins de 3 ans qui marchent avec les pieds en dedans. Cette pathologie peut entraîner de nombreuses chutes pouvant aller jusqu’à la peur de marcher.

À tout moment, l’ensemble de vos professionnels de santé peuvent être à votre écoute en cas de situation de violences intrafamiliales.

Tout au long de votre parcours n’oubliez pas d’alimenter “Mon Espace Santé” pour assurer la coordination de votre prise en charge.

Dans ce parcours de soins, d’autres professionnels de santé peuvent être amenés à intervenir : psychomotricien, psychologue, ….