Un nouvel outil pour aider les médecins dans leur demande d’examen en imagerie médicale

ADERIM, c’est le nom de la plateforme que la SFR (Société francaise de radiologie) vient de créer pour aider à la demande d’examen en imagerie médicale selon les indications. Cette nouvelle version du guide de bon usage a été conçue et travaillée avec les médecins généralistes selon une classification des symptômes cliniques et pathologies qui soit adaptée à leur pratique.

Anne Cotten : « la SFR veut décliner ce nouveau guide pour d’autres spécialités comme les urgentistes » Photo © Jérôme Hoff

La plate forme est née d’une collaboration entre la SFR et le Collège de médecine générale (CMG).

Anne Cotten, la secrétaire générale de de la SFR qui a piloté la conception de l’outil avec Paul Frappé, le président de CMG, explique avoir voulu concevoir un outil qui soit « vraiment utile aux généralistes », et dont l’objectif est d’orienter le praticien « vers l’examen d’imagerie le plus pertinent ».

« La demande des généralistes consultés était de partir des symptômes, qui font partie de leur pratique quotidienne, et de créer un guide évolutif car les techniques et les indications évoluent. L’outil est donc basé sur la classification, fournie par les généralistes, de symptômes cliniques et de pathologies. Nous avons formé des groupes de travail et l’ensemble des recommandations a été établi sur la liste de propositions du CMG. Ce travail de collaboration d’un an et demi a regroupé aussi les sociétés d’organe de pédiatrie, de gériatrie et de radioprotection. Les items de médecine nucléaire ont été revus par la Société française de médecins nucléaire (SFMN) »

Utilisation de la plateforme

« Sur la page d’accueil du site se trouve une liste de motifs de consultation, une liste de pathologies et un choix par mot-clé. En fonction des symptômes et de la pathologie, l’outil oriente vers des examens d’imagerie classés en première ou en seconde intention. L’absence d’indication d’imagerie est également précisée. Il est important pour un généraliste de savoir qu’il n’est pas utile dans certains cas de faire une imagerie. Nous avons précisé aussi le niveau de dose de rayonnements pour donner une idée de l’exposition des patients. »

Voir l’outil sur le site du CMG : https://lecmg.fr/lancement-dun-nouvel-outil-daide-a-la-decision-medicale-laderim-radiologie/

« L’outil est sur le site internet du CMG et va être aussi sur une plateforme qui centralise et diffuse des guides de pratique clinique à destination des médecins généralistes. Nous espérons qu’il répondra aux attentes des médecins et qu’il sera utilisé le plus largement possible. »

Source : propos recueillis par Carla Ferrand, Doctor Imago

Défilement vers le haut