Toulouse et Montpellier en tête des métropoles les plus attractives de France

Toulouse a créé 16 386 emplois en 2021. Un rebond qui contribue à sa deuxième place au classement des très grandes métropoles françaises. Montpellier brille également en se hissant à la première place du classement des grandes métropoles.

Selon le sixième baromètre Arthur Loyd de l’attractivité des grandes villes françaises, la région Occitanie sort renforcée de la période Covid et apparaît aujourd’hui comme la 3e région française pour sa croissance de l’emploi privé. 

Après avoir été la métropole régionale qui a le plus souffert des répercussions économiques de la crise du Covid-19 (plus de 10 000 emplois détruits), Toulouse a créé 16 386 emplois en 2021. Un rebond qui contribue à sa deuxième place au classement des très grandes métropoles françaises. Montpellier brille également en se hissant à la première place du classement des grandes métropoles. Croissance démographique et excellente accessibilité constituent les pierres angulaires de son succès.

Cette tendance se confirme à travers les investissements dans les filières de transition climat : énergies renouvelables, recyclage des déchets, écomatériaux, hydrogène vert, batteries, véhicule électrique, etc. Signe de son dynamisme, l’Occitanie, disposant d’atouts indéniables pour le développement des énergies renouvelables, se positionne au deuxième rang des régions accueillant des investissements dans des filières de transition climat.

Défilement vers le haut