Inquiétude et enthousiasme

Ce sont les sentiments, ambivalents, que partagent nombre de médecins libéraux avec Jérôme Marty dont vous trouverez l’interview sur notre site (rubrique L’actualité). Je partage l’inquiétude devant la montée en charge des délégations de tâches incontrôlées et incontrôlables, voulues par quelques lobbyistes corporatistes et soutenues par des politiques dont la méconnaissance de la complexité de notre métier entraîne vers des solutions dont la simplicité devrait les interroger.
Refuser la complexité et essayer de la simplifier mène à l’absurde. Et la montée de l’absurde alimente notre inquiétude.

A l’inverse, le développement des structures de soins coordonnées qui mettent en application des protocoles de coopération discutés, débattus entre professionnels, l’arrivée de médecins désireux de s’impliquer dans nos métiers, la transformation durable de nos exercices qui est en cours au travers de ces coopérations nouvelles entre soignants et patients, en partie grâce à l’arrivée du numérique, alimente mon enthousiasme.

Notre métier sera ce que nous en ferons.
La démission de nos missions n’est pas la solution.
Réhabiter la médecine libérale et donner envie à nos jeunes confrères de venir partager notre maison commune est la mission que notre mandature, plurielle dans ses idées et ses solutions, s’est donnée.

Avec vous, nous tracerons le chemin d’une médecine libérale à qui l’on redonne toute sa place.
 
Jean-Christophe Calmes – Président de l’URPS ML

URPS Médecin d'Occitanie Jean-Christophe Calmes
Défilement vers le haut