onglet

Sanction pour 6 généralistes du Tarn, l’un d’eux contre-attaque

Le docteur Combes a lancé une pétition de soutien qui a recueilli plus de 2500 signatures

Le 24 décembre, six des neuf généralistes du Tarn ont reçu une mise sous accord préalable (MSAP) pour sur-prescription d’arrêts de travail. Le docteur Théo Combes, président de l’antenne départementale de MG France, critique le fond de cette décision, soulignant entre autres la durée des audiences de 4 heures. En réaction, le docteur Combes a lancé une pétition de soutien sur les réseaux sociaux, recueillant près de 2 500 signatures en une semaine.

Les praticiens ont exposé les contraintes liées à la prise en charge des patients, évoquant les délais d’imagerie et les attentes prolongées pour des spécialités. Le Dr Combes dénonce un « harcèlement politico-administratif » et parle de « délit » et de « flicage » statistique. Il souligne l’impact sur la relation médecin-malade et le droit des patients à obtenir un arrêt maladie.

Certains généralistes, dont le docteur Francis Blanc, contestent la MSAP, mettant en lumière des erreurs algorithmiques dans le calcul des moyennes d’arrêts de travail. Le docteur Blanc, inquiet pour les plus jeunes médecins, a porté l’affaire devant le tribunal administratif. Il souligne que les audiences, déstabilisantes, pourraient fragiliser les praticiens.

Source Quotidien du Médecin

Partager
Partager