Psychiatrie : les bonnes idées organisationnelles nées de la crise sanitaire

Le ministère des solidarités et de la santé souhaite voir maintenir et renforcer les bonnes idées des établissements psychiatriques nées de la gestion de l’épidémie de Covid-19.

« Il s’agit aujourd’hui, résume le ministère, de maintenir et renforcer les initiatives développées pendant l’épidémie. Certaines, particulièrement intéressantes, auront vocation à être renforcées rapidement en vue d’être pérennisées, car elles répondent pleinement aux objectifs de la feuille de route Santé mentale et Psychiatrie », résume le ministère.

La délégation ministérielle à la santé mentale et à la psychiatrie, menée par Frank Bellivier, a organisé le recensement des conséquences de la crise sur les établissements de santé mentale et de leur réorganisation et une enquête a été lancée auprès des agences régionales de santé et des établissements pour analyser ces transformations et les initiatives développées sur tout le territoire.

« Plus de 80 unités d’hospitalisation spécifiques Covid/Psy ont été créées, c’est considérable », commente Frank Bellivier. Il y souligne aussi « l’excellente articulation entre la santé mentale et les plateaux techniques, ce qui a permis de prendre en charge nos patients dans les meilleures conditions ».

Parmi six initiatives particulières, le ministère note celle instaurée en Occitanie : une coordination territoriale harmonisée entre des établissements de santé publics et privés ainsi que la médecine de ville. Un comité de pilotage, composé de l’ensemble des acteurs du champ sanitaire, a été mis en place et « deux fois par semaine, en visioconférence, se réunissaient les directeurs des établissements, les présidents de l’assemblée médicale de la communauté psychiatrique de territoire, l’ARS ainsi que des membres de l’union régionale des professionnels de santé médecins libéraux », précise-t-on. De plus, « une véritable synergie a été créée en incluant au-delà du champ sanitaire les acteurs du médico-social et du social ». Pour permettre une prise en charge fluidifiée, les outils de communication ont été mis en place pour partager les indicateurs d’activité, les statistiques Covid-19 ainsi que les protocoles (d’admission, de parcours patient, de préparation au déconfinement, etc.).

(Source APMnews)

Besoin de renfort en réanimation (médecins et infirmiers) en GuyaneCliquez ici
Défilement vers le haut