Près de 1 500 cas confirmés de Monkeypox en France

La quasi-totalité des cas sont des hommes : sur les 1453 patients, on dénombre six femmes adultes et deux enfants.

Le nombre de cas confirmés d’infection par le virus Monkeypox est désormais de 1 453 en France, parmi lesquels six femmes adultes et deux enfants, dont 111 cas en Occitanie.

Ce nouveau décompte intègre un rattrapage de données lié à des délais accrus de collecte des informations. En réalité, on observe davantage une tendance à la hausse qu’une augmentation exceptionnelle du nombre de cas.

La plupart des cas de Monkeypox recensés résidaient en Ile-de-France, soit 678. Ont également été rapportés 111 cas en Occitanie, 103 en Auvergne-Rhône-Alpes, 65 en Nouvelle-Aquitaine, 55 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), 41 dans les Hauts-de-France, 25 dans le Grand Est, 18 en Normandie, 15 en Pays de la Loire, 9 en Bourgogne-Franche-Comté, 9 en Centre-Val de Loire, 9 en Bretagne et 1 en Martinique. Il n’y avait pas de région renseignée pour 309 des cas, et 5 résidaient à l’étranger.

La quasi-totalité des cas étaient des hommes : sur les 1453 patients, il y avait six femmes adultes et deux enfants. Parmi les cas ayant précisé leur orientation sexuelle, 96% étaient des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Un peu plus des trois quarts déclaraient avoir eu au moins deux partenaires sexuels dans les trois semaines avant l’apparition des symptômes.

L’âge des patients adultes allait de 18 à 84 ans, avec une médiane à 36 ans. Parmi les cas investigués, 49 étaient immunodéprimés. Un peu plus d’un quart des cas investigués étaient séropositifs pour le VIH, les autres étant sous prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH dans 69% des cas.

(SOURCE : APMnews)

Défilement vers le haut