Plus de 160 000 utilisateurs actifs dans les départements pilotes de l’espace numérique de santé

Moins de 0,7% des usagers se sont opposés à la création de Mon espace santé

La Caisse nationale de l’assurance maladie s’est félicitée le 17 novembre de « la réussite de la phase pilote » de l’Espace numérique de santé (ENS), ou Mon espace santé, expérimenté en Haute-Garonne, en Loire-Atlantique et dans la Somme depuis le 1er juillet.  

Priorité de la délégation ministérielle au numérique en santé pour 2021, l’ENS pourra être créé automatiquement pour tous les citoyens à partir du 1er janvier 2022, sauf opposition. Son ouverture sera automatique, sauf opposition expresse de l’intéressé.

L’expérimentation concerne 4 millions d’usagers dans les trois départements, 3,3 millions de personnes qui ont un profil, dont plus de 160.000 usagers ayant déjà utilisé l’outil. Seuls le dossier médical partagé et la messagerie sécurisée de santé sont disponibles, dont la messagerie permettant aux patients et professionnels de santé d’échanger.

Dans les trois départements pilotes, les assurés des caisses primaires d’assurance maladie (CPAM), des caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) et des caisses de la MGEN (Mutuelle générale de l’éducation nationale), contactés par mail et courrier, ont été informés de l’arrivée de Mon espace santé et de la possibilité de refuser sa création automatique. Moins de 0,7% des usagers se sont opposés à sa création.

Cette première étape du déploiement a permis de tester techniquement le fonctionnement de la plateforme et notamment son articulation avec les logiciels des professionnels et des établissements de santé sur le terrain. Des tests d’usage ont été menés avec des utilisateurs pilotes et des associations de patients. Les enseignements tirés ont d’ores et déjà permis d’améliorer le service.

(Source APMnews)

Défilement vers le haut