Plus de 1 600 officines de pharmacie ont fermé en 10 ans

Plus de 1.600 officines ont fermé depuis 2009, dont 219 en 2019, principalement du fait de regroupements de licences et de fermetures dans les plus petites communes.

Ces fermetures restent relativement stables sur la période, avec environ 200 officines fermées chaque année et s’expliquent par la réorganisation progressive du réseau officinal. Il s’agit la plupart du temps de regroupements de structures dans des villes petites ou moyennes visant, selon le Conseil national de l’ordre des pharmaciens, « à rendre un meilleur service aux patients en lien avec les nouvelles missions confiées aux pharmaciens ». Alors que le nombre d’établissements exploités en nom propre et d’associations étaient proches en 2008 (environ 11 000 structures dans chaque catégorie), seuls 19% des officines étaient exploitées en nom propre en 2019 (3 848 structures). Au 1er janvier 2020, on comptait 25.847 pharmaciens titulaires d’officine (-1,4% par rapport à 2018) et 21.425 officines (-1%). Souvent, a indiqué le CNOP, dans des villages de 1 000 à 1 500 habitants, les pharmacies qui ne sont pas viables doivent rendre leur licence.
Le Cnop met en avant un maillage territorial « toujours harmonieux », avec 33 officines pour 100 000 habitants et 66% des communes disposant d’une pharmacie à moins de 5 km à vol d’oiseau.

(source : APMnews)

Défilement vers le haut