Pénurie en amoxicilline : une lettre du CRAtb aux médecins

Lettre ouverte du Centre de Référence en Antibiothérapie (CRAtb) Occitanie aux médecins, pharmaciens et autres acteurs de santé de premier recours.

Nous pouvons diminuer significativement et collectivement leurs volumes de prescription dans des domaines où la prescription d’antibiotiques est la plus fréquente

Les professionnels de santé et les patients vont supporter très prochainement une période de pénurie en amoxicilline et amoxicilline-acide clavulanique, en particulier des formes buvables à usage pédiatrique. Nous ne sommes pas là pour identifier et débattre sur l’origine de cette pénurie. Elle est très certainement multifactorielle et dépasse très largement le domaine de la santé.

Nous, acteurs de santé du premiers recours aux soins, en particulier médecins généralistes, pédiatres et pharmaciens d’officine, pouvons par nos actions coordonnées en cabinet et en pharmacie d’officine, ajuster notre prescription d’amoxicilline (seule ou en association avec acide clavulanique) au plus près des situations où un traitement antibiotique est indispensable.

Nous pouvons diminuer significativement et collectivement leurs volumes de prescription dans des domaines où la prescription d’antibiotiques est la plus fréquente comme les pathologies ORL et bronchiques en cernant au mieux les indications et en proposant une durée d’antibiothérapie la plus courte possible sans compromettre son efficacité.

La décision de prescription probabiliste, non documentée, peut être évitée afin de privilégier les situations où l’origine bactérienne est certaine (Streptatest® positif) ou fortement suspectée (OMA purulente chez l’enfant de moins de 2 ans).

La téléconsultation, dans cette thématique infectieuse, ne garantit pas la pertinence de nos soins où l’examen physique est indispensable à la décision médicale.

Dans l’angine, nous avons la possibilité, si le temps nous manque ou dans le cadre d’une téléconsultation, de faire une prescription d’amoxicilline conditionnée au résultat du Streptatest® qui peut être pratiqué en pharmacie d’officine.

Ces propositions ne sont pas exhaustives et vous pouvez accéder au site de l’OMEDIT ci joint (observatoire des médicaments, dispositifs médicaux et innovations thérapeutiques) qui décline plus en détail les stratégies proposées par les différents acteurs régionaux.

Ensemble, anticipons et limitons les effets d’une pénurie annoncée.

Bien confraternellement

Dr Philippe SERAYET, médecin généraliste, coordonnateur CRAtb Occitanie

Dr Eric BONNET, médecin infectiologue, coordonnateur CRAtb Occitanie

Défilement vers le haut