Médecins libéraux : l’appel à la fermeture des cabinets début décembre prend de l’ampleur

La plupart des syndicats appuient le mouvement de grève

L’appel à la fermeture des cabinets de médecins libéraux le jeudi 1er et le vendredi 2 décembre sur fond de revendications tarifaires, lancé par une coordination de médecins courant octobre, a reçu l’appui de la plupart des syndicats représentatifs, donnant davantage d’ampleur à l’initiative.

Apparu début octobre sur les réseaux sociaux, le mouvement « Médecins pour demain », qui s’apparente à une coordination de médecins « apolitique et asyndicale », affichait comme unique revendication la fixation du tarif de la consultation à 50 euros, en appelant à une journée de grève jeudi 1er décembre.

Ce mouvement entend ainsi peser sur la négociation de la future convention médicale, qui s’est ouverte le 9 novembre entre les six syndicats de médecins libéraux, l’Union nationale des caisses d’assurance maladie et l’Union nationale des organismes complémentaires d’assurance maladie.

Cet appel à la grève intervient dans un contexte de mobilisation des étudiants et internes en médecine, soutenus par les syndicats seniors, qui ont défilé jeudi contre le projet de création d’une quatrième année de médecine générale et les mesures coercitives, notamment à l’installation.

(Source APMnews) ;

Défilement vers le haut