L’observatoire régional des urgences assure une mission de gestion des lits disponibles

L’observatoire régional des urgences (ORU) assure une mission de gestion des lits d’hospitalisation disponibles, y compris hors périodes de crise sanitaire. Les représentants de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) viennet de faire le point sur cette mission en Occitanie.

L’ORU Occitanie a été créé en janvier 2019 avec pour mission initiale d’observer et d’analyser les données des 70 services d’urgence publics et privés de la région, pour 1,8 million de passages aux urgences à sa création. Il fonctionne à Montpellier et Toulouse, en regroupant les ORU des deux anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Il développe plusieurs axes de travail:  le reporting, l’édition de tableau de bord pour les urgentistes, la mise à disposition d’outils métiers comme le data Smur, et la recherche épidémiologique en collaboration avec les universitaires en médecine d’urgence d’Occitanie.

L’observatoire fonctionne notamment en partenariat avec l’agence régionale de santé d’Occitanie, Santé publique France, la Fédération hospitalière de France, la Fédération de l’hospitalisation privée et l’union régionale des professionnels de santé médecins libéraux.

L’ORU Occitanie a pris en charge une nouvelle mission en octobre 2020 au début de la deuxième vague de Covid-19. L’ARS a alors reçu une directive nationale visant à coordonner les bed managers des établissements de premier et de second recours. L’objectif était clair : celui d’assurer une répartition des patients Covid dans les établissements publics et privés de chaque département. C’est dans ce contexte que l’ARS a rapidement ciblé l’ORU comme partenaire pour le bed management.

Pendant les crises Covid, cet outil a permis à chaque établissement public et privé de s’engager sept jours à l’avance sur le nombre de patients Covid pouvant être pris en soins. Ainsi, l’ORU a centralisé les informations sur les places en médecine, chirurgie et obstétrique, en soins de suite et de réadaptation ainsi que les disponibilités en hospitalisation à domicile.

Une déclinaison de ce dispositif a ensuite été construite entre les vagues Covid pour une gestion hors crise, avec le recrutement de 12 coordonnateurs territoriaux qui sont des sortes de « super bed managers » et le développement d’un outil adapté à la recherche de places d’hospitalisation. Le territoire de l’Occitanie a été découpé en quatre, avec trois coordonnateurs territoriaux par zone, soit 12 coordonnateurs au total. Le budget annuel de l’ORU pour sa mission de bed management est de 1,3 million d’euros, financé à 97 % par l’ARS Occitanie.

(source Sylvain LABAUNEAPMnews)

Défilement vers le haut