Libéraux : réactivation d’un dispositif d’indemnisation des cliniques

La Caisse nationale de l’assurance maladie vient d’annoncer la réactivation d’un dispositif d’indemnisation dans le cadre de la deuxième vague épidémique pour les médecins exerçant en établissement de santé.

L’Assurance maladie a constaté qu’avec la reprise de l’épidémie du Covid 19, les établissements de santé sont de nouveau contraints de déprogrammer des opérations dites non urgentes, ce qui conduit à une baisse de l’activité de certains médecins intervenant en établissement de santé. Le dispositif exceptionnel d’accompagnement économique des médecins confrontés à cette situation couvrira la période du 15 octobre au 30 novembre 2020. Il reprend les principes du dispositif d’indemnisation ouvert lors du premier confinement, avec une indemnisation calculée a posteriori – dès lors que toutes les informations seront disponibles – et la possibilité de demander une avance dès le mois de décembre 2020.

Les médecins libéraux exerçant leur activité en établissements de santé ayant constaté une baisse d’activité entre le 15 octobre et le 30 novembre 2020 du fait des déprogrammations de soins pourront à partir du mois de décembre faire une demande d’avance sur le téléservice. « Afin de favoriser l’intervention des médecins connaissant une baisse de leur activité pour venir en renfort des équipes prenant en charge les patients Covid 19, les rémunérations perçues au titre de cette mobilisation ne seront pas prises en compte pour le calcul de l’aide », indique la CNAM.

Pour demander cette aide, l’Assurance maladie précise qu’à compter du 1er décembre 2020, les médecins spécialistes pourront à nouveau avoir accès au téléservice dédié à cette démarche (via leur compte en ligne sur Ameli-pro). Ce service permettra à la fois d’effectuer une simulation du montant théorique de l’aide et de demander un acompte sur la base de cette estimation, pouvant aller jusqu’à 80% du montant de l’aide.

(Source : APMnews)

Défilement vers le haut