Les internes somment les établissements de respecter leur temps de travail

Le temps de travail d’un interne doit être au maximum de 48 heures et huit demi-journées sur sept jours

Trois syndicats d’internes et la Ligue pour la santé des étudiants et internes en médecine (Lipseim) ont sommé, dans un courrier envoyé fin juillet, les établissements de respecter leur temps de travail et ses modalités de contrôle. Il a été envoyé à un peu moins de 400 établissements accueillant des internes.

Les quatre organisations alertent chaque établissement sur le fait qu’il « n’applique pas à ce jour le décret sur le temps de travail des internes et ses modalités de contrôle ». Le temps de travail d’un interne ne peut excéder 48 heures et huit demi-journées en service sur sept jours. Ces organisations interpellent les directeurs de structures d’accueil des internes « afin de faire respecter la mise en place des tableaux de service nominatifs et mensuels ainsi que le temps de travail ». Elles leur demandent « d’agir dans les plus brefs délais pour mettre en place dans leur établissement les mesures qu’impose concrètement la décision du Conseil d’Etat ».

(source APMnews)

Défilement vers le haut