Le tarif horaire de la régulation médicale porté à 100 € de l’heure est maintenu

En réponse aux difficultés rencontrées par les structures d’urgences, le gouvernement avait souhaité promouvoir les mesures issues du rapport de la mission flash sur les urgences

Le ministère de la santé a décidé de prolonger les mesures du plan d’urgence mises en place cet été.

En réponse aux difficultés rencontrées par les structures d’urgences, et plus globalement par l’ensemble du système de santé, le gouvernement avait souhaité promouvoir les mesures issues du rapport de la mission flash sur les urgences et les soins non-programmés menée en juin dernier. Ces mesures avaient pour objectif de soutenir pour trois mois à compter du 1er juillet 2022, une organisation renforcée de l’accès aux soins urgents et non programmés. En complément de ces mesures, l’ARS Occitanie, souhaitant tenir compte en urgence, à titre exceptionnel et temporaire, de l’effort nécessaire de l’ensemble des professionnels sur la période estivale, avait décidé de soutenir concomitamment les conditions spécifiques d’exercice de la régulation médicale aux horaires de permanence de soins ambulatoire en revalorisant, pour trois mois, de juillet à fin septembre, le tarif horaire de la régulation médicale à 100 € de l’heure.

Ainsi à compter du 1er octobre 2022, l’ARS a donc maintenu le forfait de régulation dans le cadre de la permanence des soins en médecine ambulatoire porté à 100 € par heure de régulation sur l’ensemble des périodes de la PDSA. Ces périodes sont les suivantes : du lundi au vendredi de 20h à 24h ; le samedi de 12h à 24h ; le dimanche, les jours fériés et ponts de 8h à 24h ; tous les jours de 0h à 8h.

Défilement vers le haut