onglet

Franchises médicales revues, plafond maintenu pour les patients en ALD

Le plafond annuel est maintenu pour les patients en affection longue durée (ALD)

Emmanuel Macron a annoncé le doublement de la franchise sur les médicaments, passant de 50 centimes à 1 euro, tout en maintenant le plafond annuel à 50 euros pour les patients en affection longue durée (ALD). Ce débat a débuté pendant l’été 2023 en préparation du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), visant à équilibrer le budget de l’assurance maladie. Bien que la LFSS ait été promulguée, la décision sur le doublement des franchises relevait toujours du règlementaire plutôt que du législatif.

Selon le président, cette mesure vise à « responsabiliser sur la consommation » des patients, soulignant que la médecine est largement financée par le contribuable. Il n’a spécifiquement mentionné le doublement que pour les médicaments, sans toucher aux franchises sur les actes paramédicaux ni à la participation forfaitaire de 1 euro sur les consultations médicales.

Il a justifié cette décision en comparant les dépenses en médecine avec d’autres dépenses quotidiennes, affirmant qu’en passant de 50 centimes à 1 euro pour une boîte de médicament je n’ai pas le sentiment qu’on fait un crime terrible ». En parallèle, il a qualifié le maintien du plafond annuel de 50 euros pour les patients en ALD d’ « élément de justice », bien que le plafond actuel s’applique à l’ensemble des assurés, à quelques exceptions près.

Le président a également appelé à une meilleure prévention, soulignant l’importance de réguler intelligemment la consommation de soins. Dans une interview précédente, il avait plaidé en faveur de mesures préventives telles que la promotion du sport à l’école et la vaccination précoce.

Source APM News

Partager
Partager