Contre les déserts médicaux de Saône-et-Loire, des médecins salariés mais un bilan déficitaire

Le budget de ce dispositif  est pour l’instant déficitaire : le département doit financer un million d’euros chaque année

Le conseil départemental de Saône-et-Loire a décidé de salarier les médecins généralistes afin d’éviter la création de déserts médicaux. 70 médecins ont été recrutés.

Tout a commencé il y a quelques années. Les habitants de Pierreclos, petit village de Saône-et-Loire, ont vu partir leur médecin, sans personne pour le remplacer. Après des mois d’incertitude, une solution a été trouvée : un pôle de santé avec un professionnel salarié. Le Dr Alexandre Castaneda assure désormais les soins sur la commune. Particularité : il n’exerce pas en libéral, car il a été embauché par le conseil départemental.

Le cas de Pierreclos n’était pas isolé. La Saône-et-Loire comptait de moins en moins de généralistes, et beaucoup étaient proches de la retraite. Le département a donc décidé de devenir employeur. Il a recruté 70 médecins en tout. Le budget de ce dispositif est de huit millions d’euros. Il est pour l’instant déficitaire : le département doit financer un million d’euros chaque année.

(source : D. Sebastien, B. Parayre – France 2)

Défilement vers le haut