onglet

Avant de prescrire des thérapies numériques, les médecins veulent des preuves cliniques

45 % des sondés se disent disposés ou très disposés à recommander ou prescrire une thérapie numérique

Prouver l’efficacité par un essai randomisé contrôlé est un critère déterminant de prescription d’une thérapie numérique (DTx) pour 85 % des médecins, selon un sondage réalisé sous l’égide de France Biotech et dont les résultats intermédiaires ont été présentés lundi 20 novembre. 

France Biotech et ses partenaires ont interrogé 662 professionnels, dont 494 médecins (119 généralistes) de 45 spécialités, 100 infirmiers et 68 pharmaciens, entre juin et novembre pour connaître l’acceptabilité des dispositifs médicaux (DM) numériques à visée thérapeutique. 45 % des sondés se disent disposés ou très disposés à recommander ou prescrire une thérapie numérique, mais pas à n’importe quelle condition.

Alors que l’essai clinique reste le mètre étalon, sur les 350 000 applications proposées dans les magasins d’application de Google et Apple, seule une centaine a démontré un bénéfice. Il s’agit surtout d’applications développées en Allemagne, où un mécanisme de prise en charge des DM numériques à visée thérapeutique, le DiGA, existe depuis trois ans.

Les autres motivations sont la facilité d’utilisation et de prescription, citée par 76 % des médecins, et les recommandations de sociétés savantes ou de pairs (68 %). En revanche, la prise en charge financière n’a été citée que par 49 % des médecins.

Environ la moitié des répondants n’avaient jamais entendu parler des DTx, et 80% n’en avaient jamais recommandé.

(source APMnews)

_________________________________

Thérapie numérique : 

intervention proposant un traitement thérapeutique basé sur des preuves fiables et qui sont développées par des logiciels de haute qualité afin de prévenir et soigner des pathologies. Sénat.
(Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 : Examen des articles. 3 novembre 2021).

Partager
Partager